Design graphique avec Frédérique Sauvestre

Frederique Sauvestre Freelance Graphiste design

Focus aujourd’hui sur le métier de Designer Graphiste. Merci à Frédérique Sauvestre de bien vouloir nous parler de son activité de Graphiste et Conseil en communication visuelle qu’elle exerce à Nantes en tant que freelance.

1 – Bonjour Frédérique ! peux-tu te présenter et nous en dire un peu plus sur ton parcours ?
Bonjour Jean ! Je suis aujourd’hui graphiste et conseil en communication visuelle free-lance. Ce nouveau statut s’est imposé après un parcours professionnel mené en majorité chez l’annonceur.
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu exercer un métier en lien avec le dessin, la couleur, … Je suis donc entrée aux Beaux-Arts de Nantes après le Bac, et 2 ans plus tard, j’ai intégré les Arts Déco à Paris, où j’ai choisi la section communication visuelle. Je conserve un souvenir extraordinaire des années passées dans cette école, c’était une ambiance extrêmement stimulante et créative, et nous étions guidés par des professionnels qui suscitaient admiration et enthousiasme !

Mon parcours est plutôt atypique, puisque j’ai travaillé dans des structures et des domaines très variés ; de la petite agence qui compte 3 personnes, au site industriel de 1200 salariés, en passant par la case free-lance, de l’univers du luxe à celui de la diététique, en passant par le gros électroménager …
J’ai apprécié que chaque expérience soit différente de la précédente, car pour moi c’est une chance de découvrir de nouveaux environnements, de comprendre leur fonctionnement et d’y participer, de pouvoir transposer des méthodes de travail acquises à un endroit pour les utiliser au service d’un autre objectif !

2 – Pourrais-tu nous définir ta vision du métier de designer graphique ?
Je dirais, avec le sourire, que je suis dans mon domaine ce que le tailleur sur mesure est à l’habillement !
Je crois qu’encore trop d’entrepreneurs n’accordent pas assez d’importance à leurs éléments de communication visuelle ; soit qu’ils considèrent que leur expertise est suffisante pour convaincre leurs clients, soit que des considérations esthétiques ou financières priment sur l’objectif d’une identité visuelle adaptée, cohérente, aux déclinaisons maîtrisées.
Comme le choix d’un vêtement ou d’un accessoire (d’où ma comparaison du début) qui va délivrer certains indices sur la personne qui les porte, le choix d’une forme, d’une couleur, d’une police de caractères, d’un visuel, va « parler » d’une entreprise ou d’un produit ! C’est l’affaire du designer graphique « d’habiller » visuellement son client, en tenant compte de ses spécificités, pour que la cible visée ou le partenaire éventuel perçoivent bien ce qu’on souhaite communiquer.

3 – Quelles sont les qualités personnelles et professionnelles nécessaires à ce métier ?
La curiosité, l’écoute, la capacité à reformuler, l’analyse. Car c’est là que commence chaque réalisation.
Bien évidemment créativité et sensibilité esthétique, attention portée aux tendances, mais aussi rigueur, et organisation. En amont d’une création, par exemple, la prise en compte des contraintes budgétaires va autoriser ou écarter certaines solutions; en aval, la préparation d’un fichier nécessite de maîtriser les contraintes liées aux techniques d’impression.
Enfin pédagogie et souplesse sont les bienvenues !

4 – Peux tu nous donner des exemples de projets sur lesquels tu as travaillé et des exemples (fourchettes) de budgets ?
Récemment, j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler sur l’identité visuelle d’un congrès vétérinaire international. C’est pour moi très intéressant d’envisager d’emblée un ensemble de supports, et d’imaginer les déclinaisons qui « construisent » l’image d’un événement comme celui-là. Création du logo, bannières pour le site, mise en page du programme et des abstracts, kakemonos, goodies, recherche de prestataires, suivi de fabrication … J’ai même participé à la logistique en proposant une animation de soirée, et en cherchant le lieu qui pouvait accueillir le dîner de gala !
La création d’une identité visuelle pour une gamme de produits et sa déclinaison sur différents packagings est aussi un de mes sujets de prédilection, que j’ai eu l’occasion d’explorer pendant plusieurs années pour différentes marques de produits diététiques. Susciter l’envie, appréhender les codes visuels d’un univers, différencier et identifier un produit, adapter un volume, maîtriser des contraintes techniques spécifiques, tout en respectant les normes en vigueur … Un mix passionnant !

5 – Es tu spécialisée dans un domaine ou un secteur en particulier ?
Non, comme je l’expliquais, j’apprécie de passer d’un secteur à l’autre ; mon expertise se situe plutôt du côté de l’identité visuelle, de l’édition et du packaging. J’ai une attirance pour les sujets en lien avec la nature, et l’alimentation. Mon parcours ne m’a pas amenée à travailler dans le domaine culturel, ce que je regrette, car il me semble que c’est l’endroit d’une grande richesse et d’une grande liberté graphique. Mais il n’est peut-être pas trop tard !

6 – Tu es à Nantes. Est-ce que tous tes clients sont en Loire Atlantique ou tu peux intervenir aussi à distance ? Est-ce que tu travailles plutôt de chez toi ? Chez le client ?
Mes clients actuels sont dans la région. Mais tout est envisageable aujourd’hui, la distance n’est plus un problème! J’apprécie cependant de rencontrer physiquement le demandeur au moment du brief, pour « capter » le plus d’infos possible.
La plupart du temps, je travaille de chez moi, mais je peux également intervenir chez le client. Cela m’est arrivé dernièrement, pour une mission de packaging qui nécessitait des échanges réguliers avec les services achat et qualité, et la consultation régulière des produits à packager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *